scrim

À propos

Présentation

Problemata est une plateforme en ligne de ressources et de publication sur le design. C’est aussi une entreprise de stimulation d’un champ de recherche en cours de constitution académique. Conçue comme un projet de recherche en humanités numériques, son principal objectif est de valoriser le patrimoine et la recherche francophone documentaire à un niveau international. La traduction vers l’anglais d’un certain nombre de textes actuels, et vers le français de textes fondamentaux y participe. Enfin, en partenariat avec les bibliothèques et les départements de recherches des musées, Problemata contribue à stimuler l’exploration et les recherches sur des fonds déposés dans des institutions francophones.

Les Problemata, initiées par Aristote, sont au départ une suite de textes sous forme de questions-réponses. Devenues des compilations en volumes, elles sont élaborées jusqu’au Moyen-Âge.

Trois modalités nous intéressent :

  • La formulation ou l’avancement des problématiques par questions et réponses potentielles.
  • La nature souvent concrète des problèmes posés.
  • Les angles théoriques ou réflexifs abordés.

L'ambition de Problemata, est donc de conforter, d’augmenter, et de donner plus largement accès à la connaissance des domaines de pratiques du design qui façonnent les cadres de vie. Ces pratiques se sont, à toutes époques, légitimement, articulées aux problématiques des sociétés.

Problemata s’adresse :

  • aux chercheurs, designers et chercheurs sur le design. C’est un lieu de publication et de diffusion de leurs recherches. Ses instances sont un lieu d’échanges.
  • aux étudiants comme lieu de ressources historiques et contemporaines.
  • aux amateurs et aux curieux pour les mêmes raisons.

La plateforme s’inscrit dans les principes de la Science Ouverte et ses contenus sont en accès libre.

Une recherche ouverte

Problemata aborde les enjeux de la Science Ouverte en proposant des métadonnées sous licence libre copyleft et en travaillant à publier des articles sous licence de libre diffusion. Côté développement, l'ensemble des outils utilisés ainsi que le code produit pour la plateforme sont publiés sous licence libre.

La pérennité des données et de la plateforme elle-même est assurée par un hébergement pris en charge par la TGIR Huma-Num/ UAR 3598 CNRS-Campus Condorcet et l'utilisation de technologies sous licence libre, toujours actives et correctement documentées.

L'approche qui motive le travail sur l'écologie des données de la plateforme Problemata est de permettre l'explicitation du travail de recherche afin que les métadonnées portent ainsi les réflexions que soutient le design. L'articulation d'un site web destiné à la lecture d'articles et d'une base de ressources a pour but de proposer un parcours de lecture confortable avec la possibilité d'une exploration experte.

Développement : Jérémy De Barros et Vincent Maillard

Une recherche graphique

L’architecture graphique de la plateforme suit un modèle simple : tout chercheur, tout auteur est aussi un lecteur. De cette manière, un article (défini comme un contenu textuel accompagné, ou non, d’une ou plusieurs ressources) est à la fois un lieu de réflexion et un outil. C’est donc avec cette figure du chercheur-lecteur que la réflexion sur la mise à l’écran s’est construite.

Le point de départ de la réflexion a donc été de placer l’article comme l’élément fondateur de la plateforme, autour duquel se construit toute l’architecture. L’article est un espace capable de produire des « ponts », de classer et de penser. Chacun des contenus mis en ligne porte la possibilité d’en faire connaître d’autres, produisant un système proche de ce que les Encyclopédistes avaient pu avoir comme ambition : faire le tour de. 🖐👁❤️ https://globaleducationandsocialmedia.files.wordpress.com/2014/02/otlet2.png

Cette possibilité d’interrelations au sein de la plateforme, a permis de faire de Problemata un outil pour les chercheurs et un vecteur de diffusion de la recherche pour un public varié.

Un certain nombre d’objets ou de procédures issus de la modernité ou de l’histoire du design industriel ont inspiré des principes d’association : le menu de navigation peut rappeler la machine à écrire tout en jouant de l’élasticité d’une barre de saisie de recherche. D’autres références comme le morse, la calculette ou le synthétiseur ont participé à la construction d’un champ visuel duquel se sont détachées des idées de transmissions, d’échanges, d’analogies, de transcriptions et de langages. Parmi les références importantes demeurent le travail du designer Ettore Sottsass pour la machine à écrire Praxis 48 (1964) et celui de l’affichiste Giovanni Pintori, pour la communication de la Olivetti Lettera 22 (c. 1950). Ces objets renvoient largement à la dimension bureautique, informative, mais aussi à un champ du design à la fois fonctionnel et réflexif.🕹🧱⌨️ https://www.massmadesoul.com/olivetti-praxis-48

La grammaire graphique embarque également une attention particulière aux choix de caractères typographiques. Menée en collaboration avec l’étudiante-chercheuse Yeelena De Bels / ANRT, elle met en avant la volonté de travailler à partir de caractères libres de droit tout en s’appuyant sur une histoire du dessin de caractère allant des recherches de Louis Perrin sur les Augustaux, et de celles d’Aldo Novarese sur le format au travail plus contemporain de designers comme Rasmus Andersson pour son Inter et Production Type pour le Spectral. Le contraste évident entre ces familles de caractères construit l’identité même de la plateforme et lui donne sa stabilité.

Direction artistique et conception graphique : officeabc avec la collaboration de Thomas Bouville

Choix, modification et adaptation des caractères typographiques de la famille Problemata avec la collaboration de Yeelena De Bels / ANRT : Problemata Text (2021), adaptation du caractère typographique Spectral dessiné par Production Type (2017); Problemata Sans (2021), adaptation de l’Inter dessiné par Rasmus Andersson (2017). Ces caractères sont sous licence SIL Open Font License, version 1.1.

Analyse et typologie d’articles, amorce d’un gabarit-squelette « article » :Yeelena De Bels / ANRT

Les objets éditoriaux

Les lignes de recherches sont des ensembles composés d’articles et de documents sont organisés autour d’un problème ou d’une thématique. Une partie non négligeable des éléments ressort de perspectives historiques ou historicisées. La ligne est placée sous la responsabilité scientifique de chercheurs réunis à cette occasion, elle a été validée par le comité scientifique.

Les articles de recherches peuvent prendre des formes diverses : cas d’études, essais, communication, essai visuel, entretien, extrait de livre ou de thèse, fiction ou non fiction.

Les fonds sont des ressources (images, documents, etc.) provenant d’un ensemble ou d’une collection institutionnelle, privée ou autre. Les ressources publiées par Problemata sont éditorialisée. Chaque ensemble (fonds) ou sous-ensemble est un prélèvement dans une archive partenaire. Une collection ou un choix de périodiques peut aussi constituer un fond.

Les ressources sont documentaires, visuelles et multimédias. Elles appartiennent aux lignes de recherches et/ou aux fonds.

Les instances

Le comité scientifique est l’instance de la recherche. Il est exclusivement composé de chercheurs et se réunit deux à trois fois par an : les membres du comité éditorial (les chercheurs dits actifs) et un chercheur par unités de recherche partenaire y siège.

Le comité de pilotage est composé d’un représentant par institution fondatrice et de membres invités. Il se réunit une fois par an.

Le comité scientifique

Estelle Berger (Strate, École de Design), Karine Bomel (Bibliothèque du Musée des arts décoratif, Paris), Claire Brunet (Ens Paris-Saclay), Vincent Créance (Design Spot), Jéremy De Barros, Yeelena De Bels (Anrt), Keren Detton (Frac Grand Large – Hauts de France), Brice Domingues (Esad Reims, Esac Cambrai), Maxime Favard (ACCRA), Catherine Geel (Ensad Nancy, Ens Paris-Saclay), Mica Gherghescu [Bibliothèque de recherches et de documentation Kandinsky), Catherine Guiral (Ensba Lyon), Thomas Huot-Marchand (Anrt), Annick Lantenois (Esad Valence• Grenoble), Marie Lejault (T&P Work UNit), Vincent MAILLARD (UGA, Université de Grenoble), Laurence Mauderli (Esad Reims), Jérôme Pasquet (chercheur indépendant), Simone Fehlinger (Cité du Design), Emanuele Quinz (Esad Paris), Sébastien Degeilh et Olivier Huz (isdaT).

Le comité de pilotage

Olivier Peyricot (Cité du Design), Ioana Ocnarescu (Strate, École de Design), Maison des Sciences de l’Homme Paris Saclay, Dominique Laudien (Ensad Nancy), Vincent Maillard (board technique), Marie Lejault (T&P Work UNit), Catherine Geel (Ens-Paris Saclay, Ensad Nancy), Véronique Marrier (Cnap, ministère de la Culture), Martin de Bie ( Ensad Paris), Jerôme Delormas ( IsdaT), Stéphanie Rivoire (bibliothèque de recherche), Claire Brunet (Président de la Société d’études critiques en design)

Partenaires et financements

Problemata est hébergé par la Très Grande Infrastructure de Recherche Huma-Num (CNRS).

Le projet a bénéficié du soutien de :

  • la Maison des Sciences de l’Homme Paris-Saclay ;
  • du Centre national des arts plastiques (Cnap).

Les institutions fondatrices :

  • L’École nationale supérieure d’art et de design de Nancy (Ensad-Nancy) et l’Atelier national de recherche typographique (ANRT)
  • La Cité du Design
  • Strate, École de design

Les institutions partenaires :

  • ACCRA - UR 3402 — université de Strasbourg
  • Bibliothèque de recherche et de documentation Kandinsky – Beaubourg
  • Bibliothèque de recherche du musée des Arts décoratifs de Paris
  • CRD – ENSCI-Les Ateliers – ENS Paris-Saclay
  • Design Spot – Centre de design du cluster Paris-Saclay
  • École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris
  • ECLLA - EA 3068 et EA 3069 — université Jean Monnet Saint-Étienne
  • École supérieure d’art et de design de Reims
  • École supérieure d’art et de design Valence Grenoble
  • Fonds de dotations Enseigne des Oudin
  • Fonds régional d’art contemporain – Grand Large – Hauts de France
  • La Graduate School Humanités - Sciences du Patrimoine – université Paris-Saclay
  • L’Institut supérieur des arts de Toulouse

Les institutions partenaires sont impliquées dans le projet et ont conventionné avec l’association pour une durée minimum de 3 ans. Les phases de développement de la plateforme dépendent de leurs dotations et des subventions obtenues. Les partenaires désignent leurs représentants au sein du Comité scientifique et du Comité de pilotage de Problemata. Les chercheurs qui publient sur la plateforme ne sont pas nécessairement affiliés à ces institutions.

Pour devenir partenaire de Problemata, merci d’écrire à : contact@seced.org

L'équipe

Une équipe de recherche formée de designers, historiens, philosophes, archivistes, développeurs, éditeurs etc. a travaillé depuis 2019 à l’élaboration de la plateforme en développant des interfaces de renseignements des métadonnées innovantes et open-source.

Cette équipe dite active constitue le comité éditorial et accueille les chercheurs souhaitant s’impliquer activement dans le projet.

Au sein du comité éditorial siègent également les chercheurs responsables des lignes de recherches en cours d’édition.

Problemata a été conçu par :

Karine Bomel (Bibliothèque du Musée des Arts décoratifs, Paris), Claire Brunet (Ens-Paris Saclay), Jérémy De Barros (Esad Grenoble•Valence), Yeelena De Bels (anrt), Brice Domingues (Esad Reims, Esad Cambrai), Catherine Geel (Ens Paris Saclay, Ensad Nancy), Catherine Guiral (Ensba Lyon), Marie Lejault (T&P Work UNit), Vincent Maillard (Esad Grenoble•Valence, UGA - Université de Grenoble), Laurence Mauderli (Esad Reims), Jérôme Pasquet (Telecom Paris Tech, Esad TALM Angers).

Contact et social

Proposer une ligne

Qu'est-ce qu'une ligne

La visée de la plateforme Problemata est de contribuer, par tout ou partie des articles et fonds publiés, à écrire histoire ou histoires du design soi(en)t-elles de produit, de design graphique, d'interface, numérique etc.

Quelle histoire ? Quel récit ? Monographique ? Linéaire ? Globale ou locale ? Longue durée ou micro ? Contrefactuelle ?... L'étude du passé a-t-elle pour fonction d'éclairer le présent ? Comment les questions de notre présent agissent-elles sur l'écriture de l'histoire ?

Et si le parti pris de l'historien ou du praticien agit sur l'étude du design, le sujet "design" agit-il également sur la manière d'écrire cette histoire… ? Quelles productions et quelles conditions de production ? Quel statut ? Quels contextes – économique, social, culturel – ? Et par conséquent, quels croisements avec l'anthropologie, la sociologie, l'économie, les divers domaines de l'histoire, entre autres ?

Les lignes

Une ligne est un ensemble composé d’au minimum 10 articles et documents indépendants non « illustratifs », et sans nombre limitatif, articulés entre eux. Elle est organisée, autour d’un problème ou d’une thématique. La ligne est la publication éditée de cet ensemble. Une partie non négligeable des éléments doit ressortir de perspectives historiques ou historicisées. La ligne est placée sous la responsabilité scientifique des chercheurs réunis à cette occasion. Ces derniers assurent le processus d’édition et, ils sont assistés par l’équipe éditoriale de Problemata, à qui incombe la responsabilité éditoriale, lors du processus de publication.

Le dépôt d’une ligne

Il est fait au nom des chercheurs réunis autour du projet de recherche.

L’acceptation du dépôt d’une ligne est décidée annuellement pour un ou plusieurs groupe(s) par le comité scientifique de Problemata. Elle donne accès à des moyens de traduction, des moyens éditoriaux (aide sur les droits, relecture ortho-typo etc.) et une assistance éditoriale dans un laps de temps donné suivant un calendrier établi. L’équipe éditoriale de Problemata assiste les chercheurs de la ligne.

Cahier des charges

Sont éligibles les projets qui remplissent les conditions cumulatives suivantes :

  • Réunir une « ligne » telle que définie par Problemata
  • Regrouper chercheurs confirmés et jeunes chercheurs (senior/junior)
  • Ne pas s’en tenir à un recueil de sources documentaires brut,
  • Ne pas constituer un simple article de dictionnaire,
  • Ne pas relever des genres apologétiques ou confessionnels,

Les lignes n’ont pas vocation à publier – ou exceptionnellement – in extenso séminaires et colloques, même si des articles peuvent être issus de communications. Problemata n’est pas, a priori, ou ne souhaite pas se transformer en « machine à publier des actes ».

Le dépôt du projet est constitué par :

  • Un texte de présentation du projet de publication de 15 000 signes maximum. Il explicite le choix méthodologique, expose le corpus, la chronologie et le contexte du sujet ;
  • Un sommaire et l’indication des textes contemporains que l’équipe souhaiterait voir traduits vers l’anglais en fonction de leur intérêt pour le public anglophone ;
  • La répartition entre textes de références et textes contemporains est précisée sachant que, les textes de références ne dépassent pas 50% du corpus, sauf cas précisément expliqués ;
  • La totalité des textes est rédigée (3 formats d’écritures sont définis pour la publication en ligne)
  • Entre 3 000 et 6 000 signes : notules, introduction de textes ou de documents historiques, propos liminaires.
  • Entre 15 000 à 40 000 signes : textes communément appelés articles. Ils peuvent comprendre le texte d’introduction de la ligne, un ou des entretiens, un chapitre d’ouvrage etc.
  • Entre 50 000 et 60 000 signes : essai. Typologie plus rare et plus exceptionnelle.
  • Les textes en d’autres langues peuvent être proposées dans leur version d’origine ou/et traduits vers le français. Les autorisations de publication au moins de principe obtenues ou au moins devisés dans le cas de droits à verser.
  • Une bibliographie
  • Des exemples d’illustrations des textes et un budget provisionnel pour les droits d’images.
  • Films, enregistrements audio (histoire orale ou entretien) de bonne qualité, essais par données cartographiées ou essais visuels sont opportuns et bienvenus. Ces contributions ne sont pas chiffrées en termes d’objectif ou de budget et restent à la discrétion des lignes de recherches. Les images et les fichiers audio et vidéo sont à remettre sur clé usb pour la candidature.

Le processus d'édition

Chaque ligne de recherche acceptée dispose de 10 mois d’activité et d’un budget défini pour organiser les publications et remettre les documents. Les chercheurs ne sont pas rémunérés.

  • Les équipes des lignes de recherches se chargent de l’administration en termes de droit des textes et des images qu’ils publient et des signatures contractuelles nécessaires à base des contrats fournit par l’Association des études critiques en Design.
  • Les textes sont relus dans les différentes lignes de recherches qui s’organisent selon leurs modalités de travail, de sélection et de suivis. Elles sont représentées par un seul chercheur auprès de l’équipe de Problemata pendant au moins 3 mois consécutifs.
  • Les textes sans contrat, droit des images et n’appliquant pas le protocole d’écriture sont retoqués.

Il est à charge de l’équipe de chercheurs d’une ligne de :

  • Remettre des textes revus appliquant strictement le protocole de normes et la mise en forme type demandée,
  • Avoir renseigné les formulaires types indispensables à la mise en ligne du dossier.

Il est à charge de l’équipe Problemata de :

  • Proposer les traducteurs spécialistes des domaines traités par les chercheurs,
  • Assurer la dernière relecture ortho-typographique,
  • Assurer le coulage des textes,
  • Assurer la diffusion en ligne de la série de textes, articles et documents sur la plateforme.
  • Tout en en référant à l’équipe de recherche, le comité scientifique ou le comité éditorial a la possibilité de proposer l’ajout d’un ou plusieurs éléments sous la forme d’addenda & controverse qui seront toujours signalés comme tels.

Intéropérabilité

Interopérabilité

La plateforme Problemata s’inscrit dans une démarche d’ouverture des données et de conformité avec les standards du Web sémantique mis en place par le Consortium W3C. Les données de la plateforme sont ainsi consultables par un visiteur via le site web et interprétables par des machines.

Un site Web consultable et un entrepôt de données

Le fonctionnement de la plateforme Problemata repose sur la combinaison de deux outils : Omeka S et Django.

Omeka S est dédié à la description structurée et sémantique de la base de ressources. Les Lignes, les Articles, les Agents, les Fonds et les Ressources y sont décrits ainsi que leurs relations. L’API d’Omeka S permet la consultation totale de la base. L’API est accessible à cette url : http://problemata.org/omeka_beta/api/items

Django est dédié au service des pages dans le navigateur, l’écriture du texte plein des articles, la gestion des comptes utilisateurs, des bibliothèques lecteurs et l’ajout d’objets éditoriaux supplémentaires (événements et versions de la page d’accueil).

Pour résumer, Omeka S est un entrepôt de données et Django le site Web consultable. Les liens entre les objets stockés dans Omeka S et Django sont effectués par leurs identifiants uniques.

Pérennité des données

Le développement de Problemata est pensé en vue d’assurer la pérennité des données. L’hébergement de Problemata est pris en charge par la TGIR Huma-Num sur ses propres serveurs ce qui assure une maîtrise sur les données et un soutien dans la maintenance technique de la plateforme.

Côté développement, Problemata repose sur des logiciels sous licence libre avec une communauté active et dont la documentation est accessible. Cela minimise le risque d’obsolescence et encourage à l’évolution.

Enfin, le choix de disposer d’un entrepôt de données respectant des standards internationaux de description assure l’interopérabilité de la base et l’inscrit donc dans un réseau plus large.

Liste des outils utilisés

Pour le développement de Problemata, les principaux outils utilisés sont Omeka S et Django :

  • Omeka S est publié depuis 2017 sous licence GPLv3 et est développé par le Roy Rosenzweig Center (Université George-Mason, Virginie).
  • Django est publié depuis 2005 sous licence BSD et est développé par Django Software Foundation.
  • La liste des dépendances Python utilisées par Django, des modules ajoutés à Omeka S, des outils et librairies utilisés dans le cadre du projet Problemata sont disponibles sur le dépôt de la plateforme : https://framagit.org/jdb/problemata_v1.

Code source

Le code source de la plateforme Problemata est publié sous licence libre (GPLv3) et accessible sur ce dépôt git : https://framagit.org/jdb/problemata_v1.

Les briques de codes source indépendantes créées pour les besoins spécifiques de Problemata sont également publiées sous licence libre (GPLv3) à cette url : https://framagit.org/jdb/problemata.

Modèles de données

Le modèle de données de Problemata comprend cinq objets éditoriaux : la Ligne, l’Article, l’Agent, la Collection et la Ressource. Une Ligne est un ensemble d’Articles réunis autour d’une problématique. Un Article est un texte convoquant des Agents et des Ressources. Un Agent est une personne physique ou morale. Une Collection est un choix de Ressources dans des collections partenaires. Une Ressource est un document image, son, vidéo ou pdf.

Notre modèle de données a été construit de manière collégiale par les acteurs de Problemata des différentes équipes (éditoriale, archive, design, informatique). Nous l’avons construit afin qu’il permette l’explicitation du travail de recherche et pour que les métadonnées contiennent les réflexions que soutient le design. Nous donnons ainsi accès à des métadonnées riches et dont les valeurs sont contrôlées (normes ISO, jeux de mots-clés contrôlés).

Les propriétés des objets sont décrites au moyen de quatre vocabulaires sémantiques : Dublin Core (dcterms), Friend of a friend (foaf), Bibliographic ontology (bibo) et BIO (bio). L’utilisation du Dublin Core constitue un socle nécessaire dans la perspective d’extension de Problemata par des protocoles OAI-PMH.

Voici un schéma récapitulant les relations entre les cinq objets éditoriaux :

  • Schéma du modèle de données de Problemata

Le modèle Ligne

La classe d’une Ligne est : “dctype:Collection”. Voici l’alignement du modèle de données Ligne avec les vocabulaires sémantiques :

Propriété Définition
dcterms:title Titre
dcterms:description Texte court de contextualisation
dcterms:abstract Présentation de la ligne : résumé détaillé avec enjeu et problématique de la ligne
dcterms:mediator Nom du chercheur en charge de la ligne de recherche
dcterms:date Date de création

Le modèle Article

La classe d’un Article est : “dctype:Text”. Voici l’alignement du modèle de données Article avec les vocabulaires sémantiques :

Propriété Définition
dcterms:mediator Nom du chercheur en charge de la ligne de recherche
dcterms:creator Auteur
dcterms:contributor Contributeur
bibo:translator Traducteur
dcterms:title Titre
dcterms:alternative Sous-titre
dcterms:description Résumé très court (1 à 2 phrases maximum)
dcterms:abstract Résumé contextuel et critique de l’article
dcterms:tableOfContents Table des matières
dcterms:subject Liste de sujets
dcterms:references Liste des personnes physiques et morales citées
dcterms:temporal Étendue temporelle du contenu de l’article
dcterms:spatial Zone géographique couverte par le contenu de l’article
dcterms:language Langue de rédaction de l’article
dcterms:dateSubmitted Date de mise en ligne sur Problemata
dcterms:created Date de création si ≠ de la date de 1re publication
dcterms:date Date d’édition. Si déjà publié, date de la publication dont est issu l’article
dcterms:source Référence de la source (si déjà publié)
dcterms:isFormatOf Référence de la première publication (en langue originale)
dcterms:hasFormat Éditions ré-augmentées importantes de cet article
dcterms:type Type de la ressource
dcterms:provenance Lieu de conservation
dcterms:hasVersion Articles qui sont une traduction de cet article
dcterms:isVersionOf Ajout de l’article d’origine de cette traduction
dcterms:relation Ressources en lien (base Problemata)

Le modèle Agent

La classe d’un Agent est : “foaf:Agent”. Voici l’alignement du modèle de données Agent avec les vocabulaires sémantiques :

Propriété Définition
foaf:name Nom complet
foaf:familyName Nom de famille
foaf:givenName Prénom
bio:biography Biographie
bio:date Dates de naissance et de mort
bio:state Nationalité

Le modèle Collection

La classe d’un Fonds est : “bibo:collectedDocument”. Voici l’alignement du modèle de données Collection avec les vocabulaires sémantiques :

Propriété Définition
dcterms:titre Titre
dcterms:description Description
dcterms:relation Ressources en lien

Le modèle Institution

Propriété Définition
missing missing

Le modèle Ressource

La classe d’une Ressource est : “bibo:Document”. Voici l’alignement du modèle de données Ressource avec les vocabulaires sémantiques :

Propriété Définition
identifiant Identifiant unique généré par Omeka
dcterms:mediator Nom du chercheur en charge de l'ajout de cette ressource
dcterms:type Type du document
dcterms:title Titre avec des précisions sur le créateur de la ressource
dcterms:abstract Description développée (contenu, contexte historique, rôles, format/medium)
dcterms:dateSubmitted Date de mise en ligne sur Problemata
dcterms:date Date de la prise de vue
dcterms:created Date de création de l’œuvre représentée (= date de prise de vue si pas de différence)
dcterms:provenance Lien vers le fond de conservation
bibo:locator Cote/Nom du fichier média
dcterms:rights Crédits (copier coller de ce que donne le fonds) + lien vers l’institution gérant le fonds
dcterms:accessRights Droits d’usage

API

L’ensemble des métadonnées de Problemata est accessible via notre API à cette url : http://problemata.huma-num.fr/base/api/items. Cette API est fournie par l’outil Omeka S et son utilisation est documentée à cette url : https://omeka.org/s/docs/developer/api/.

Réutilisation des données

Pour les modalités de réutilisation des données, se référer aux “Conditions générales d’utilisation et mentions légales”.

Légal

CGU

Les Conditions Générales d’Utilisation (CGU) organisent les conditions d’utilisation des articles et des services accessibles sur la plateforme Problemata. Tout accès au site www.problemata.org et utilisation de ses services supposent l’acceptation préalable des CGU qui peuvent faire l’objet de modifications. Les CGU applicables correspondent à celles en vigueur au moment de l’accès à la plateforme. La date de mise en ligne de ces CGU vaut date de mise en vigueur.

Droits, accès et propriétés intellectuelles

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. La plateforme s’inscrit dans les principes de la Science Ouvertes et ses contenus sont en accès libre. Ils sont ouverts à la lecture, pour tous, sans limitation et peuvent être partagés dans le cadre du droit de copie privée.

L’ensemble des contenus de Problemata, comprenant notamment les textes, images, sons, vidéos, est protégé au titre du droit d’auteur.

Sauf mention contraire, les contenus textuels sont sous licence libre Creative Commons de type CC-BY_NC_ND. Cette licence autorise l’utilisation, la reproduction et la diffusion du contenu suivant les mêmes conditions, sur n’importe quel support ou format, sans adaptation possible, à des fins non commerciales et uniquement dans la mesure où l’attribution est donnée au créateur. (voir aussi https://creativecommons.org/about/cclicenses/#by-nc-nd)

Dans le cas où il est fait mention d’une licence spécifique à la ressource ou au contenu, c’est cette licence qui prévaut. Toute reproduction, représentation, diffusion ou utilisation du contenu, doit faire l’objet d’une autorisation, préalablement adressée à contact@seced.org.

Le principe de la courte citation doit être respecté sous réserve d'en mentionner l'origine par un lien vers la page citée (ou, à défaut, la page d'accueil) ou, dans le cas d'une reproduction sur support physique, par la mention de l'auteur et de l'adresse URL de la page citée.

Engagements de la seced

La seced s’engage à sélectionner, via le Comité scientifique de Problemata, des lignes de recherches répondant aux critères et exigences scientifiques établis dans le texte de soumission d’une ligne de recherche. L’acceptation du dépôt d’une ligne est décidée annuellement par le comité scientifique. Elle donne accès à des moyens de traduction, des moyens et une assistance éditoriale (aide sur les droits, relecture ortho-typo etc.) dans un laps de temps donné suivant un calendrier établi. L’équipe éditoriale de Problemata assiste les chercheurs de la ligne.

Par tous ces moyens la seced s’engage envers la bibliodiversité et respecte via ses éditeurs et son opérateur la chaîne éditoriale qu’elle soit numérique ou imprimée : les règles de l’art s’appliquent respectant protocoles, temps longs et savoir-faire.

Limitation de responsabilité

Malgré les soins portés à la réalisation du site et son actualisation régulière, la responsabilité de l’association seced et du comité éditorial de Problemata ne peuvent être engagées à raison d’éventuelles erreurs ou omissions dans le contenu du site.

Évolution et disparition de la plateforme

La seced ou le comité éditorial de Problemata se réservent le droit de modifier ou de corriger le contenu de ce site à tout moment et sans préavis. En cas de disparition de la plateforme, une démarche pour l’archivage des contenus est envisagée, en collaboration avec les institutions et bibliothèques de recherches partenaires.

Liens vers d’autres sites

Le site peut contenir des liens hypertextes vers des sites existants ou gérés par des tiers. Le portail ne peut exercer aucun contrôle permanent sur ces sites, ni assumer aucune responsabilité quant à leurs conditions d'accès, leurs contenus, les publicités et services proposés ou l’usage qui peut en être fait.

Mentions légales

Problemata est le projet fondateur de la Société d’études critiques en design, association loi 1901 à but non lucratif, créée en décembre 2019.

Elle a pour objet le développement, la promotion, l’édition et la diffusion de la recherche en design. En particulier, l’association soutient des études francophones voire internationales en histoire du design, écrits critiques et humanités numériques. Problemata est le projet fondateur de l’association.

La présidente de l’association est Claire Brunet (ENS Paris-Saclay).

Le projet Problemata est dirigé par Catherine Geel (Ensad Nancy – ENS Paris-Saclay).

contact@seced.org
Société d’études critiques en design
23 rue Émile Zola
92240 Malakoff

©Problemata, 2021